5 erreurs à éviter pour figurer dans les premières propositions de Google

16 juin 2020

Comment figurer dans les premières propositions de Google
Voir votre blog figurer dans les premières pages de Google est votre objectif ? 

Quand on sait que 95% des gens sur internet ne vont pas au delà des deux premières pages après une recherche sur Google, on peut vite se retrouver à déprimer. Faites-vous ce qu'il faut pour ? Ou au contraire accumulez-vous les erreurs ?
Voici 5 erreurs à éviter pour vous hisser plus rapidement dans les gradins de Google et quelques conseils pour vous accompagner.

Bourrer son article de "mots-clés"


C'est bien connu : pour se faire aimer de Google, il faut insérer les mots clés un peu partout dans son article. Sauf que ça, c'était avant.
Le mot clé est un mot ou groupe de mots faisant directement référence au sujet de votre article. Si vous faites la promotion d'une télévision bon marché, votre mot-clé sera "télévision bon marché" ou "télé moins cher".

Le mot clé est un peu, ce que l'internaute mettra dans sa barre de recherche de Google. L'ancienne tendance voulait à ce que ce mot clé figure partout. Dans le titre principal, les sous titres, les paragraphes, les titres d'images,... Partout. Plus vous mettiez de mots clés, plus vous aviez une chance de figurer en première page. Sauf que cette période est révolue. Google a changé son nouvel algorithme qui scrute à la loupe chaque contenu mis en ligne. Et s'il estime que votre article contient exagérément le même mot ou groupe de mots, il vous ignore purement et simplement.


Être inactif sur son blog


Vous publiez un article le premier lundi du mois de juin par exemple. Et vous décidez de publier le second deux semaines après. Puis deux mois après, un an, ainsi de suite.

L'algorithme de Google ne veut pas savoir que vous manquez de motivation (il ne le peut d'ailleurs pas). Il scrute le net à la recherche de nouveaux contenus à proposer chaque jour. Et s'il doit proposer votre site, il vous faut être régulier. Obligatoirement. La régularité fait savoir à Google que votre blog est productif, que de nouveaux contenus sont disponibles continuellement, qu'il peut vous faire confiance. Mais si vous publiez un article par saison, c'est clair qu'il aura tôt fait de vous oublier.

Ne pas partager ses publications sur les réseaux sociaux


Les interactions sur votre blog démontrent de son activité. Partages, commentaires,...toutes les actions possibles pour montrer que votre blog est vivant. Et pour cela quoi de mieux que les réseaux sociaux ? Lorsque vous partagez votre article sur les réseaux, il a plus de chances d'être vu par un grand nombre de personnes. Et plus le nombre de clics augmente, plus vous incitez le robot de Google à propulser votre site. Partagez donc vos articles. Sans cesse.


Privilégier la quantité à la qualité


Il ne sert à rien de publier un article par jour si le contenu de votre article est inutile. Il est tout aussi inutile de vous forcer à écrire mille mots quand votre sujet n’en nécessite que 500. Il faut nécessairement que votre article soit bien écrit et Google s'applique à vérifier le contenu dans sa globalité puis en profondeur avec votre champ sémantique.

Le champ sémantique d'un mot est tout ce qui se rattache à ce mot, toutes les expressions ou tous les autres mots qui découlent directement ou indirectement de lui. Pour le mot école par exemple, nous avons salle de classe, écoliers, professeurs, cours, discipline, travail, devoirs, scolarité, cursus,... Lorsque vous définissez votre mot clé, au lieu de l'insérer dans chacune de vos phrases, optez plutôt pour son champ sémantique. Les synonymes, homonymes, sont aussi à considérer. Il est temps faire passer votre niveau de langue à un nouveau cap.

Croire que c'est un processus rapide


Avec Google, vous apprendrez très vite le sens de l'adage « Tout vient à point à qui sait attendre. »
Se retrouver sur Google est un processus long et fastidieux. Tout ne se déroule pas en un claquement de doigts. Il vous faudra donc être patient. Dans le cas contraire, vous devriez opter pour la publicité payante en haut de page.

Comme expliqué tout au long de cet article, il n'est pas simple de figurer voire de rester dans les favoris de Google. Seul un travail acharné et fréquent sera récompensé de la sorte. Ne perdez donc pas de temps et appliquez-vous soigneusement.